octobre 19, 2011 1

Rencontres i – visite sélective du salon Experimenta

By in Ce qu'il se passe ailleurs

Jeudi 6 et vendredi 7 octobre, alors que mes collègues préparent l’événement Machines et Mots, je pars en mission hors de Lyon. Direction…

Grenoble !

Deux jours sur place pour rapporter une vision forcement tronquée des Rencontres i, Biennale art-science proposée par l’Hexagone, scène nationale, et le CEA, éclatée entre Grenoble et Meylan sur un nombre de sites indécents. On commence avec une journée à arpenter le salon Experimenta !

Experimenta, c’est l’une des heureuses nouveautés de cette nouvelle Biennale. Quatre jours durant, une trentaine de dispositifs technologiques sont donnés à voir, à tester, à discuter aux visiteurs. Ces dispositifs présentent différents stades de développement, le salon mêlant des propositions allant du prototype industriel à l’expérimentation étudiante. Entre marché de l’innovation pour professionnels et visite enchanteresse de magie numérique pour le grand public, l’événement attire un paquet de monde.

Quelques ressentis personnels, en tant que belle analphabète en technique : les dispositifs présentés ne me paraissent pas tous révolutionnairement innovants, mais donnent tout de même une idée de ce qui s’invente ou se développe actuellement. Avec ma visière professionnelle orientée technologies applicables à l’artistique et au culturel, les propositions ne m’ont pas toutes parlée autant, et j’étais fort heureusement accompagnée de Flavien, du Scratch Bandit Crew, technologue affirmé au bagou impressionnant, qui a su m’apporter quelques bases techniques et me faire percevoir des applications possibles à ces outils.

Sélection totalement subjective de ce que je retiens plus particulièrement du salon :

 

A distances – Samuel Bianchini / EnsAD Lab

 

 Mention spéciale esthétique pour cette installation à l’écran monumentale, diffusant des images en lien avec l’actualité qui se floutent et se brouille au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’écran. Une invitation littérale à prendre de la distance avec les images pour mieux en percevoir les contours…
Site de Samuel Bianchini

eMotion – Adrien M / Claire B

 
Sur le salon je croise Adrien Mondot et Claire Bardainne, tenant à peine debout après un mois intensif à la Case Mate pour produire la v2 de l’exposition XYZT. En marge d’XYZT, que j’irai voir un peu plus tard, deux dispositifs sont présentés à Experimenta, ainsi qu’une démonstration d’eMotion, programme informatique impressionant développé par Adrien.  Un design soigné, une poésie toujours aussi enchanteresse…
Site d’Adrien M / Claire B

 

Sac à dos Batteries – KompleXKapharnaüM

Photo : Magalie Rastello

Les collègues lyonnais de KompleXKapharnaüM sont aussi présents pour présenter ce « Sac à dos Batteries » qui leur permet d’armer une infanterie mobile d’artistes audiovisuels autonomes sur bon nombre de leurs projets. Idéal pour les projections sauvages sur le pouce. Un concept qu’ont leur emprunterait volontier !
Site de KompleXKapharnaüM

Kaleidoscope – Erasme

Les gars d’Erasme étaient là aussi, comme toujours, pour présenter les dernières innovations de chez eux. J’en connais déjà une bonne partie pour avoir déjà assisté à des présentations de projets de leurs part ; mais pas leur « Kaleidoscope » coloré, dispositif d’apprentissage collectif, qui me fait méchamment de l’oeil. Pas de bol, Kaleidoscope a un succès tel qu’il est continuellement squatté ; il faudra que je trouve une autre occasion de tester ça.
Quoiqu’il en soit, je vous invite grandement à naviguer sur leur site, ce qu’ils font est généralement assez génial.
Site d’Erasme

 

Magic Pad – Laurent Jamet, CEA ISORG

Magic Pad est une technologie d’interface 3D sans contact, ici c’est la distance et la position de la main par rapport à une surface qui est captée et interprétée.  L’instrument est bien sensible, et je divague vers des applications en nouvelle lutherie
Site d’Isorg

 

Sim Linz – Ars Electronica Center

Un carnet, un crayon, un écran, une ballade infographique dans Linz au fil du temps… Avec Sim-Linz, baladez le crayon sur les pages thématiques du carnet, choisissez du bout de la mine les informations que vous désirez connaître et celles-ci s’affichent et s’animent sur grand écran face à vous. Démonstration parlante : sur une page consacrée à la démographie, il vous suffit d’entourer l’année actuelle, la tranche d’âge 25-30 ans, le sexe masculin et le statut célibataire pour connaître la proportion d’habitants de Linz que vous pourriez avoir envie de courtiser… Elégant, intuitif, impressionnant.
Site d’Ars Electronica

Domo kit – MINATEC IDEAs Laboratory

Le labo MINATEC IDEAs lance une expérimentation à base de kits domestiques constitués d’une carte Arduino et d’une multitudes de capteurs de toute sorte pour inventer les usages de demain… Démarche intéressante à suivre ! Par contre, pas moyen de trouver d’infos là-dessus sur le net…

Regards croisés

Pour compléter cette visite suggestive, sélection d’autres regards portés sur le salon Expérimenta :
- Expérimenta : l’art, l’homme et la machine, sur Knowtex
L’album photo de Laurent Pajot


Tags: , , , , , , , , ,

One Response to “Rencontres i – visite sélective du salon Experimenta”

  1. [...] 7 octobre 2011, journée du colloque art-science durant les Rencontres_i. Comme le salon Experimenta, ce colloque est une première pour la Biennale art-science. L’un des intervenants demandera [...]

Leave a Reply